Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2020 7 12 /04 /avril /2020 12:51

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : L'heure d'été ! Années après années on avait droit à des annonces, à des publicités pour des marques de montres... cette année je n'ai rien entendu, faut dire que je ne me tiens pas trop au courant. Alors on y passe ou pas à l'heure d'été ? Parce que pour la première fois je trouverai ça presque sympa. Une sorte de respiration, de rite de passage... Les soirées sont un peu longue par temps de confinement.

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : C'est sympa la télé, les séries noires scandinaves, les polars noirs, les films noirs, les docu fin du monde, les émissions réchauffement climatique fonte des glaciers extinctions des espèces, etc... Mais bon, quand est-ce qu'ils nous repassent « La Grande vadrouille » ?

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : La circonférence d'un cercle de 1km de rayon ? On s'en pose des questions étranges en ces temps de confinement... J'ai en mémoire PiR; et avec 1 de rayon le calcul ne devrait pas être trop dur (Pi c'est toujours 3,14116 ?). Mais est-ce la surface ou la circonférence, me souviens plus. Oupppps j'y pense, si je suis au centre du cercle, faut pas oublier que pour aller et revenir il faudra ajouter 1km aller et un 1 km retour, j'en suis déjà fatigué.

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande. J'envoie des messages aux ami.e.s, j'y ajoute parfois des photos du jardin, de fleurs, des salades que je viens de repiquer... mais peut-être que pour celles et ceux qui sont seul.e.s dans leur appartement citadin, ça les déprime encore plus ? En échange eux m'envoient les photos des bouteilles qu'ils ont bu... On va dire match nul :)

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande. Hier froid et gris ; j'ai carrément oublié de faire ma promenade quotidienne autorisée ! Est-ce grave docteur ?

 

Jx ? : Journal d'un con finement Yve Bressande. Face à l'imprévu improvisons. Improvisation. J'entends par ci par là ce mot lancé comme une insulte. Vive l'improvisation ! Nous sommes tous descendant.e.s d'improvisateurs ! Ceux qui n'ont pas su improviser et s'adapter sont morts sans transmettre leurs gênes. De même nous sommes tous descendants de survivants de la peste et autres calamités. Alors que l'on soit puissant ou misérable, improvisons !

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : Poufff poufff au fil des jours je reçois de plus en plus de listes avec des textes, des poèmes, des images... c'est génial mais en même temps (me semble déjà avoir entendu cette expression quec part) j'arrive plus à tout lire ! Y'en a même qui me demande si je peux/veux participer ! Qui propose des ateliers d'écriture...

Ma liste de « choses à faire pendant le confinement » s'allonge au lieu de raccourcir !

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : Idée pour un atelier d'écriture : Écrire un texte sans utiliser une seule fois les mots Corona virus ; Covid19 ; Confinement ; Pandémie.

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande. Plus les jours passent ; moins j'écoute la radio, regarde la télé... hier pour la première fois depuis le début du confinement, une journée zéro info ! Est-ce grave docteur ?

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande. Si les appels télémarkettingues ont cessé, c'est que Covid19 est arrivé en Inde, en Tunisie, au Maroc, au Sénégal... Il n'en va pas de même des courriels spams commerciaux indésirables, toujours autant de publicités. Reçu ce jour une proposition de croisière ! J'suis pas sûr de me laisser tenter même à prix coulé.

Peut-être ces pubs' sont programmées longtemps à l'avance ?

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : Hier pour la première fois j'ai fait le « Coiffeur pour Dame » ; le plus surprenant de l'histoire n'est pas le résultat (genre Agnès Varda) mais que la Dame m'ait laissé faire :).

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : Le sens civique du consommateur. Vous connaissez tous le syndrome de la dernière part d'un plat que personne n'ose prendre : dans les buffets (vernissages ou autre), ce dernier canapé seul au milieu de son plat que tout le monde regarde sans oser s'en saisir. Dans mon petit supermarché des affichettes décorent beaucoup de rayons, informant l'acheteur du nombre de paquets qu'il a le droit d'acheter en une fois. Ce matin, j'ai pris le dernier sac de croquettes, le dernier sachet de pruneau, la dernière boite ¼ de petitspoiscarottes... Sympa de penser à moi les gens... :)

 

Jx? : Journal d'un con finement Yve Bressande : J'aime bien la stéréo ; dans une oreille « le pic de l'épidémie est encore à venir. » ; dans l'autre « Déconfinement en Chine, déconfinement programmé, comment déconfiner, déconfinement échelonner, déconfinement blablabla. » On peut espérer un déconfinement pas trop catastrophique, Emmanuel ?

 

Journal d'un con finement Yve Bressande : Les appels à solidarité se multiplient ! Je me dis : « Qu'est-ce que je peux faire ? ». La première réponse qui me vient est : Rien. « Reste chez toi, ne prend pas de risques. » Je ne me vois pas aller ramasser des fraises en Dordogne ; ni faire pour d'autres les courses que je ne fais pas pour moi. Donner de l'argent, oui mais la petite voix qui me dit : « Est-ce bien aux pauvres de donner pour d'autres pauvres ? ». Alors j'écris, je téléphone à ma mère, je m'inquiète si une journée passe sans nouvelles ; je chante à ma fenêtre avec mes voisins... Une chose est sûre, mes poèmes ne sont pas contagieux ; sinon je serais déjà célèbre :).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Audio Vox Concept'

regroupe une suite de textes conçus et écrits pour la voix.

Mise en bouche en souffle en 3 2 1 …

  D’autres textes dans la rubrique Audio Vox
(enregistrement artisanal par l'auteur)
La version audio est parfois différente de la version texte.
La raison pourrait en être une persistance des brumes textuelles.
Les poèmes sont des plaques tectoniques, ils bougent, se choquent, s'entrechoquent, emmagasinent de l'énergie, cela produit des failles de sens, des cratères néologiques, parfois aussi des tremblements de vers, des tsunamis sémantiques…