Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 07:41
Sexes à pieds...
Repost 0
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 12:15
Si tu es seule / seul...
Repost 0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 09:57
Mieux que l'EPO !

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } A:link { so-language: zxx } -->

L'érythropoïétine (EPO) est une hormone de nature glycoprotéique (protéine portant un glucide). Elle entraîne une augmentation du nombre de globules rouges dans le sang.

C'est durant le Tour de France 1998 que l'EPO a défrayé la chronique, son utilisation comme dopant concernerait d'autres sports du football au marathon en passant par le ski…

Repost 0
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 07:23
Chutes de plumes...
Repost 0
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 16:13
Ecrire un poème
Repost 0
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 16:07
La porte ! Tchernobyl

 La pooorte !

26 04 1986 / 26 04 2016

 

Au bout du couloir il y a une porte

Le couloir est long très long

À l'autre bout du couloir il y a des hommes

Des hommes qui regardent la porte

La porte n'a pas été refermée

La porte est lourde très lourde

Un homme seul n'y arrivera pas

Il faut courir jusqu'au bout du couloir

Jusqu'à la porte

 

Des oiseaux volent au dessus du couvercle

Peut-être des oies sauvages

Le feu est caché au-delà de la porte

Cache-cache entre vie et lumière

Les hommes ne savent pas éteindre ce feu

Les hommes sont éblouis par la lumière

Les oiseaux n'ont pas perdu le Nord

Combien de vies perdues devant la porte

Les loups hurlent dans la forêt

Les oies ne sont que de passage

Les humains vont devoir fuir

Les humains vont devoir déménager

Les humains ont joué avec la matière

Les humains ont joué avec le feu

Les humains ont perdu la partie

 

La porte est fermée définitivement

Derrière la porte couve le feu

Le dernier n'a pas éteint la lumière avant de mourir

La lumière brillera encore mille fois mille ans

Les loups resteront dans la forêt

Les humains sous-vivants vivent maintenant ailleurs

De loin ils regardent passer les oies sauvages

Les nuits de pleine lune les loups brillent

Le jour le soleil brille au-dessus de la forêt libérée des hommes

Sous le sarcophage il y a une porte

Fermée / ouverte Ouverte / fermée

 

Tout le monde s'en fout

Repost 0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 08:57
Urgence poésie &amp; 1

 

La poésie est dans la rue
La rue est un poème

Soit poète dans la rue

URGENCE POÉSIE / yve bressde

 

La poésie ne subit pas l'inflation

c'est un très bon placement

n'hésite pas à en remplir ta bibliotête

URGENCE POÉSIE / yve bressande


Poésie c'est alterutionnaire

c'est en avantitionnaire

c'est optimistitionnaire

c'est c'est c'est... La poésie sait

URGENCE POÉSIE / yve bressande

Repost 0
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 14:57
Place de la République mars 2016 ! « Indignados »  Nuits debouts
Place de la République mars 2016 ! « Indignados »  Nuits debouts

Debout sur la place « indignados »


Puerta del sol / Madrid / « place de la Solidarité »
Place Tahrir / Le Caire / Égypte
Place Mohamed Bouazizi / Tunis / Tunisie

Trinity Place / Occupy Wall Street / New-York / U.S.A.

Place Taksin / Istanbul / Turquie

Place Maïdan / Kiev / Ukraine

Place de la République / Paris / France

Places … ? …

         Place !
Place aux peuples / Partout dans le monde
Les peuples envahissent les places
Les peuples prennent place au centre des places
Toute leur place
Les peuples s'indignent

Les peuples se révoltent et revendiquent
Les peuples ne sont pas en faillite
Les peuples n'ont pas inventé les « subprimes »
Les peuples ne sont pas « offshore »

Les peuples gardent leur liberté de conscience
Les peuples sont debout sur les places

Le jour et la nuit

Démocratie Réelle

Réelle Démocratie

Repost 0
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 12:04
« Indignados » Place de la République debout !

 

 

Puerta del Sol

Place Puerta del sol

 

 

 

version audio

 

 

Sur la place « indignados »

 


Puerta del sol / Madrid / « place de la Solidarité »

Place Tahrir / Le Caire / Égypte

Place Mohamed Bouazizi / Tunis / Tunisie

 

Trinity Place / Occupy Wall Street : New-York / U.S.A.

 

Place Taksin / Istanbul / Turquie

 

Place Maïdan / Kiev / Ukraine

 

Place de la République /  Paris / France

 

Place   … ? …  /  Place . . .

Place aux peuples / Partout dans le monde

Les peuples envahissent les places

Les peuples prennent place au centre des places

Toute leur place

Les peuples s'indignent

Les peuples ne sont pas en faillite

Les peuples n'ont pas inventé les « subprimes »

Les peuples ne sont pas
« offshore »

 

Les peuples ont droit à la liberté de conscience


Les peuples sont debout sur les places

 

Le jour et la nuit

Les peuples se révoltent et revendiquent

Démocratie Réelle

 

Réelle Démocratie

Repost 0
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 22:50

Ta boue te colle à la peau / Ta boue tu la portes sur toi / Ta boue tu la portes en toi / Tu es ta boue / Tu n'as pas le choix / Ta boue est toi / Ta boue parfois elle déborde / Tu chies ta boue jour après jour / Ta boue elle te colle au cul / Ta boue elle te colle aux semelles / Ta boue trace ton chemin / Tu chemines et tu rends ta boue à la Terre-mère de toutes les boues // Mâleboue //

Je hais ta boue ; ta boue tu la laisses dehors ; tu enlèves tes pompes ; tu mets les patins ; tu vois pas que je viens de cirer le parquet ; tu me refais ça une fois t'es interdit de séjour ; je ne suis pas ta bouseuse // La rage //

Tu es la boue / Tu es la boue rage & tes pas tuent rage / Tu bous de rage / Tu es interdit de ses jours / Ses jours sont comptés / Tu peins ses jours à la boue / Tu chasses ses jours de ton esprit / Tu à rebours de sa boue // Mots de l'âge immémorial //

Je hais ta boue ; quand tu en poses une tu pourrais tirer la chasse ; tu empuantis l'air ; tu es un marécage ; tu es un marigot ; tu es un mariboue ; tu me bouffes l'oxygène // Asphyxie //

Paquet de boue / Tu y plonges tes mains / Tu la façonnes / Tu la formes à son image / Tu lui pétris la face / Tu lui refais le portrait / Tu la remodèles / Tu la transcendes / Tu en fais une Monabouse tabou // Éboulement //

Je hais ta boue ; tu me prends pour un conne ; tu crois que je vais supporter ça encore longtemps ; je ne suis pas ta serpillière ; je m'appartiens encore // Essorage //

Tu vomis ta boue / Tu deviens maboule / Tu te liquéfies sous l'orage / Tu te dessèches sous le soleil de midi / Tu ne te ressembles plus / Des cornes te poussent sur la tête une queue au bas des reins des sabots à la place de tes pieds / Ton sexe gonfle s'allonge se dresse se démesure // Excroissance //

Je hais ta boue ; je suis à bout ; au bout du rouleau ; encore un jour comme ça et je me casse chez ma mère // Rupture //

Monument de boue / Tu es debout / Tu es dressé / Tu es totem / Tu es clocher / Tu es minaret / Tu es tour de Babel // Érection //

Je hais ta boue ; non mais tu t'es regardé dans une glace ; tu n'as plus rien d'humain ; tu devrais te faire soigner ; ne m'approche pas ou je hurle ; va rejoindre ton troupeau ; vieux bouc puant // Vapeurs méphitiques //

Le feu te brûle / Le feu est en toi / Le feu est ton salut / Le feu est ton à venir / Le feu est ta vérité / Le feu est ton éternité / Le feu te cuit / Tu es lave incandescente // Nuées ardentes //

Je hais ta boue ; mais qu'est-ce que je vais pouvoir faire de ça ; que vont penser les voisins ; il est dur comme de la pierre ; chaud comme une braise ; il pèse une tonne ; et ce vit turgescent ; appelez les pompiers ; appelez la police ; appelez le mollacurabin // Piédestal //

Hier tas de boue / Œuvre sacrée aujourd'hui / Le monde t'admire / Tu es la beauté / Tout de boue cuite / Parfumé de cendre et de souffre / La fesse du bouc te renie / La foule t'acclame / Tu n'es à l'image d'aucun dieux / Tu es le tabou debout / Le tabou érigé / Tu es le veau d'or / Nul n'osera plus te malmener / Dur à cuire mâle menée // Imputrescible //

Idole de la nuit des temps // Tabou

Repost 0

Audio Vox Concept'

regroupe une suite de textes conçus et écrits pour la voix.

Mise en bouche en souffle en 3 2 1 …

  D’autres textes dans la rubrique Audio Vox
(enregistrement artisanal par l'auteur)
La version audio est parfois différente de la version texte.
La raison pourrait en être une persistance des brumes textuelles.
Les poèmes sont des plaques tectoniques, ils bougent, se choquent, s'entrechoquent, emmagasinent de l'énergie, cela produit des failles de sens, des cratères néologiques, parfois aussi des tremblements de vers, des tsunamis sémantiques…