Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2020 2 02 /06 /juin /2020 07:52

 

Étranges capsules crénelées

maracas des champs

chant des fines graines noires

espoir d'une nébuleuse langueur

à venir en fumée

ténébreuses semences

aux vents d'automne

aux vents d'hiver

par milliers se dispersent

course au soleil à l'aube printanière

adventices indésirables disent-ils

gare au grand méchant Glyphosatus

à l'horribilis exterminateur Roundupus

tremblez jeunes tiges vertes

frêles boutons en rouge devenir

corolles vermillonnes

faiseuses de rêves

symbole de douceur du souvenir

d'enfance d'école buissonnière

bonbons sirops confitures

rouges les pastilles qui calment les toux

. . . en voie de disparition (?)

« Nous voulons des coquelicots ! »

donnent de la voix les écolos

Gentil coq’licot, Mesdames
Gentil coq’licot nouveau

il revient ils reviennent

courez sautez respirez

le printemps est arrivé

marée rouge à perte de vue

le sang des prés

est revenu

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 14:32

ça fond

ça fond partout

au Nord comme au Sud

calottes polaires

banquises glaciers

en bas l'eau monte

les mers les océans

plonger ma mappemonde dans la baignoire

regarder les continents sous les eaux

va falloir réactualiser les cartes

les traits de côtes années après années

faire disparaître des villes

faire disparaître des ports

faire disparaître des îles

faire disparaître des archipels

faire disparaître des pays

heureusement il y a l'internet

heureusement il y a GPS

heureusement il y a les webcams

mappemondes & atlas sont hasbeen

nous assisterons en direct à la submersion

du haut de notre tour de 107 étages

du haut d'une montagne

& si c'était ça « Le déluge »

Noé veux-tu bien te connecter

envoie-nous un bon tuyau

- SOS plombier 24/24 -

ça ne marche pas !

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 14:32

ça fond

ça fond partout

au Nord comme au Sud

calottes polaires

banquises glaciers

en bas l'eau monte

les mers les océans

plonger ma mappemonde dans la baignoire

regarder les continents sous les eaux

va falloir réactualiser les cartes

les traits de côtes années après années

faire disparaître des villes

faire disparaître des ports

faire disparaître des îles

faire disparaître des archipels

faire disparaître des pays

heureusement il y a l'internet

heureusement il y a GPS

heureusement il y a les webcams

mappemondes & atlas sont hasbeen

nous assisterons en direct à la submersion

du haut de notre tour de 107 étages

du haut d'une montagne

& si c'était ça « Le déluge »

Noé veux-tu bien te connecter

envoie-nous un bon tuyau

- SOS plombier 24/24 -

ça ne marche pas !

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 08:25

E. Square Jeanne Jugan Lyon

 

par un été caniculaire

enfants jouant sur les pelouses

nourrissons nus sur un carré de mousse

femmes hommes plutôt jeunes

assis sur les bancs

en ronds sur la pelouse

couchés sur des matelas

du linge sèche sur les barrières

autour de la fontaine publique

attroupement pour récupérer un peu d'eau froide

la boire faire la lessive la vaisselle

des tas de couvertures de cartons plats

ils serviront cette nuit

des sacs remplis de vêtements

le parc Jeanne Jugan est devenu campement

non pas de nomades

ni de hippies   ni de sans-abris locaux

escale pour migrants sans papier

afghans syriens irakiens

ils ont fui une guerre

comment ont-il échoué là

dans la mémoire de Jeanne Jugan

fondatrice des Petites Sœurs des Pauvres

ironie de l'histoire

propre sur eux dignes

tous ou presque un téléphone en main

les enfants jouent avec des trottinettes débloquées

qui paie

leur w c sont dans un coin au fond du parc

les odeurs voyagent par temps chaud

les voisins se plaignent

« Le bruit et l'odeur »

octobre arrive la police intervient

le parc est fermé   entouré de grilles

pour cause de rénovation des pelouses

il ne rouvrira qu'au printemps prochain

nouveau départ déplacement

où iront-ils passer l'hiver

où veulent-ils aller pour la fin du voyage

chez eux la guerre n'en finit pas

où grandiront ces enfants

Jeanne fera-t-elle un miracle

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 08:49

La croisade des enfants

1212 / 2019

 

Nicolas sur la grand place de Cologne

Étienne à Saint-Denis devant le roi

Greta devant l'assemblée générale de l'ONU

des millions d'enfants dans les rues

espérons que pour elle   pour eux

ça se terminera mieux que pour Nicolas & Étienne

nos enfants ne croient plus aux contes de fées

« le conte de fée de la croissance éternelle »

croyons-nous encore aux fées

aux bonnes fées / aux fées Carabosse

aux baguettes magiques

qui éteindraient les incendies

qui feraient revenir le dodo & le loup de Tasmanie

qui feraient disparaître le 7e continent

qui feraient s'arrêter les guerres

qui rendraient les humains moins cons

agir dit-elle

citoyennes / citoyens du monde unissez-vous

consommacteurs vous avez le pouvoir

sinon attendre

que le climat fasse le ménage

que les épidémies fassent le ménage

que le déluge fasse le ménage

& après-nous . . . (?)

Partager cet article
Repost0
23 août 2019 5 23 /08 /août /2019 08:20

Y'a pas l'feu !

la Californie en flammes

le Portugal en flammes

l'Indonésie en flammes

la Sibérie en flammes

l'Amazonie en flammes

Canicule & Sécheresse sont dans un bateau

le bateau brûle

Homo sapiens a faim

il brûle des forêts pour cultiver la terre

le soleil brille

la météo est au beau fixe

tout va bien

Notre-Dame de Paris sera restaurée

dormez tranquille braves terriens

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 07:37

Sur les plages ensoleillées de Tunisie

ce ne sont pas les méduses qui effraient les touristes

ce sont des cadavres qui s'échouent

cadavres défigurés des naufragés du désespoir

cadavres de ceux qui ont fuient la sécheresse

sécheresse des dictatures

sécheresse de la faim et de la soif

sécheresse des guerres à répétition

sécheresse du libéral capitalisme sauvage

embarqués sur des canots pneumatiques

ils crèvent

ils crèvent et ils se noient

femmes enfants hommes

aux mieux ils réussiront la traversée

leurs cadavres échoueront sur d'autres plages

de Grèce ou de Turquie

leurs cadavres reposeront en terre tant convoitée

leurs cadavres reposeront en terre riche

leurs cadavres reposeront en terre libre

libre de mourir en mer

Partager cet article
Repost0
7 juin 2019 5 07 /06 /juin /2019 07:52

 

le geste

le geste juste

le geste beau

le geste ample

le coup de fourche du faneur

le coup de rabot du menuisier

le coup d'archet du violoniste

le coup de pinceau du peintre

le coup de fer de la repasseuse

la danse de la plume sur la feuille

le geste     la matière

la pierre brut

le morceau de bois

le pain de terre

la bouteille d'encre

les mains dans le cambouis

la sueur sur le front

l'huile de coude

l'outil

la main

le regard

prendre la mesure des choses

construire le geste dans sa tête

imaginer le tracé     la forme     le geste

action

Partager cet article
Repost0
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 09:10

 

E. 35°09'44.19 N / 16°09'18.99 E

 

il était un petit navire
qui avait déjà beaucoup trop navigué
Ohé ! Ohé ! Matelot, me vois-tu dans mon canot
 
ils partirent pour un trop long voyage
sur la mer Mé Mé Méditerranée
Ohé ! Ohé ! Matelot, me vois-tu dans mon rafiot
 
ils partirent d'un beau pays Libye Maroc ou Tunisie
avant ils avaient déjà beaucoup voyagé
volé.e.s  violé.e.s  prostitué.e.s  esclavagisé.e.s
ils avaient aux passeurs tout donné
 
Ohé !
 
au bout de cinq à six journées,
les vivres vinrent à manquer
le pilote s'en est allé
nos yeux pouvaient encore pleurer
Ohé ! Ohé !
 
le canot fut balloté secoué
le moteur crachait toussait puait
miasmes de pétrole de vomissures
et d'autres choses biens pires encore
Ohé ! Ohé !
 
nous n'avions ni longue ni courte paille
la mer était démontée
tous serrés comme sardines
attendre et croire que l'Europe viendrait à nous
Ohé ! Ohé !
 
le mauvais sort nous poursuivait
pas de mousse ni de capitaine
quand le moteur s'est arrêté
a commencé s'est terminé notre dérive
Ohé ! Ohé !
 
on se demande alors à quelle sauce
les requins allaient nous manger
le premier à mourir fut un bébé
par dessus bord il est passé
Ohé ! Ohé !
 
les un priaient
d'autres chantaient pour conjurer la peur
le délire nous faisait voir ce qui n'existait pas
cris et pleurs se mêlaient au vent
Ohé ! Ohé !
 
combien de temps est-ce que cela a duré
au début on comptait les nuits
on comptait les jours
le compte s'est perdu dans la faim et la soif
Ohé ! Ohé !
 
un grand bateau devait venir nous sauver
c'est ce qu'ils nous avaient dit
« couleur de soleil couchant »
avec un nom qui fait rêver
Ohé ! Ohé !
 
ô sainte vierge ô mon prophète
ô ma fortune ô tout ce qui peut encore advenir
notre coque de noix est maintenant à moitié vide
encore un jour et tous les yeux seront fermés
Ohé ! Ohé !
 
une gigantesque vague nous a soulevé
vers le ciel elle nous a porté
tous nos rêves tous nos espoirs
en une seconde se sont envolés
Ohé ! Ohé !
Ohé ! Ohé matelooooooooooooooooooooooooo
 
Partager cet article
Repost0
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 09:23

 

1789

ce sera mieux après

1848

ce sera mieux après

1871

ce sera mieux après

1905

ce sera mieux après

1917

ce sera mieux après

1936

ce sera mieux après

1945/46

ce sera mieux après

et pourquoi pas 1968

ce sera mieux après

après quoi

après Macron ce sera mieux ?

 

au premier degré

ils y croyaient ils y ont cru

on y croyait on y a cru

y croire encore un peu...

pas la révolution

pas le grand soir

l'abolition des privilèges

l'égalité des droits

les congés payés

la sécurité sociale

le droits de votes des dames

la Société Nationale des Chemins de Fer Français

 

au premier degré y croire

au power flower

au peace and love

au faite l'amour pas la guerre

à la vie en communauté

au demi pression à 50c

aux 100m2 sur les Pentes de la X R à 200 Frs de loyer mensuel

« tais-toi vieux con » ça c'était avant

 

au premier degré

aujourd'hui faut faire du bouche à bouche

aux petits oiseaux aux papillons aux coccinelles

aux perdrix rouges aux requins marteaux

Aïe !

ce sera mieux après

 

au premier degré rêver

un monde décarbonisé

dézassidifié mais pas dézadifié

ce sera mieux après

une monde total zadifié

« ma zad ta mère ! »

ce sera mieux après

sinon va falloir trouver

un autre monde

ou bien laissé la place

aux poulpes & calamars

au scorpions & au cafards

mais bon comme ce sera mieux après

pourquoi s'en faire

« Dans la vie faut pas s'en faire
Moi je ne m'en fais pas
Ces petites misères
Seront passagères
Tout ça s'arrangera
Je n'ai pas un caractère
À m'faire du tracas
Croyez-moi sur terre
Faut jamais s'en faire
Moi je ne m'en fais pas »

 

yve bressande Cédrats 14 05 18

Partager cet article
Repost0

Audio Vox Concept'

regroupe une suite de textes conçus et écrits pour la voix.

Mise en bouche en souffle en 3 2 1 …

  D’autres textes dans la rubrique Audio Vox
(enregistrement artisanal par l'auteur)
La version audio est parfois différente de la version texte.
La raison pourrait en être une persistance des brumes textuelles.
Les poèmes sont des plaques tectoniques, ils bougent, se choquent, s'entrechoquent, emmagasinent de l'énergie, cela produit des failles de sens, des cratères néologiques, parfois aussi des tremblements de vers, des tsunamis sémantiques…