Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 12:39
Jouïr avec & pour

Jouïr

jouïr de la vie

jouïr à rien faire

toute une vie avec

la vie s'en va

la vie s'envie

la vie est là

je glande je bande

je sens venir la poésie

bien mieux qu'un con ou une bite

bien mieux que tout les sexes réunis

toujours elle m'attend

toujours disponible

parfois jeu de cache cache

parfois insoumise

parfois c'est elle qui me prise

bien plus & mieux qu'ivresse éthylalcoolique

bien plus & mieux que petite fumée

bien plus & mieux que magiques champignons

bien plus & mieux que paradis artificieux

je la sens venir

picotements dans la colonne

elle monte comme la petite bête

gargouillement dans les entrailles

elle s'annonce irrésistible

aussitôt dans la tête les vers se mêlent

aussitôt dans la bouche ils s'alignent

parachutistes qui attendent l'ouverture

aussitôt les mots résonnent le souffle court

je mouille mes doigts s'agitent cherchent

vite un bout de papier

vite une machine à crire à écrire à écrier

vite un dictaphone ou hurler sussurer

vite un ordinateur

vite vite vite

elle ne saurait attendre

aucune patience elle n'a

tombe dans l'oublie si tu ne réagis

la prendre c'est urgentissime

se laisser envahir déguster sublimer

comme dans tes rêves

là elle compose ses plus beaux lais

au réveil l'ardoise s’efface

alors on espère on traque on renifle sa trace

que du bonheur quand l'orgasme vient revient

jaillissement crépitement explosion

on en reste tout chose tout exta

tic tac tic tac tic tac tic tac tic tac

et puis ça recommence

autant de fois que le désir

inépuisable amante

ni gloire ni célébrité ni fortune

elle s'offre à qui veut bien d'elle

pas bégueule fille ou garçon

côté pile ou côté face

farce drame ou tragédie

elle te donne sa licence

du moment que le plaisir est de la fête

foin de l'ortografe & vive le néologisme

heureux soit le poète

heureuse soite la poétesse

rien et tout à la fois

jouïr jouïr jouïr

ivre de vie de poésie

m'entendez-vous les tristes sires les dépressifs les maudits

la vie est belle

branlez-vous là où ça vous démange

bandez giclez dégoulinez faites jaïr les poèmes

en bandes organisées

en hordes barbarisées

ni dieux ni maîtres

juste une divine maîtresse

à pleines mains

à pleines bouches

à pleins sexes

pleins le yeux les oreilles le nez le cul

faut que ça déborde que ça ça      ça aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Audio Vox Concept'

regroupe une suite de textes conçus et écrits pour la voix.

Mise en bouche en souffle en 3 2 1 …

  D’autres textes dans la rubrique Audio Vox
(enregistrement artisanal par l'auteur)
La version audio est parfois différente de la version texte.
La raison pourrait en être une persistance des brumes textuelles.
Les poèmes sont des plaques tectoniques, ils bougent, se choquent, s'entrechoquent, emmagasinent de l'énergie, cela produit des failles de sens, des cratères néologiques, parfois aussi des tremblements de vers, des tsunamis sémantiques…